Aller au contenu principal

Impressions de Serbie : le resto chinois de l’ancien cuisinier de Mao

27 mai 2011

J’ai testé pour vous le Peking, le plus vieux restaurant chinois de Belgrade à côté de la rue Knez Mihailova dans le centre-ville.

« Hello », nous sommes accueillis en anglais par une batterie de serveurs serbes. Ambiance tamisée, salle vide, déco habituelle. J’ai tenu à découvrir le Peking car j’aime bien goûter les chinois dans le monde entier, les goûts et jusqu’au nom des plats sont toujours différents. En plus, la pépite, le Petit Futé vante le chef cuisinier du Peking qui concoctait les délices passées dans les boyaux du grand timonier en personne.

Carte classique. Nous commandons des nems (en Espagne ce sont des beignets au chou), du poulet à l’ananas et du riz cantonnais. Les nems sont huileux et trop mous. Le poulet est en tout point semblable à celui vendu par les traiteurs de Châtelet et le riz n’est pas assez fin pour être honnête.

Si le fameux Zhang Gui Jiang avait servi ça à Mao, il aurait déjà une balle dans la tête. À moins que c’est parce qu’il mangeait mal, que Mao soit devenu méchant! « Non, le cuisinier de Mao ne travaille plus ici », bafouille la serveuse. En fait, pour le plus vieux restaurant, il a ouvert en 1980. « Est-ce-que c’est cet homme qui a fondé le restaurant? ». « Euh, je ne sais pas ». Et bien, mieux vaut manger un bon kébab bien gras dans une kafana!

Publicités
No comments yet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :